Accueil

Il s’appelait George Price…

George Lawrence Price

Chaque affrontement, chaque bataille, chaque guerre a ses morts. Beaucoup tombent dans l’oubli, d’autres ne sortent jamais de l’anonymat. Certains sont encore commémorés près d’un siècle après leur disparition : c’est le cas de George Lawrence Price.

11 novembre 1918, 10h58. Deux minutes avant l’application du cessez-le-feu suite à la signature de l’Armistice, le private George Lawrence Price du 28ème bataillon de la Canadian Infantry, chargé de sécuriser tous les ponts du canal, est tué par un sniper à Ville-sur-Haine. Originaire de Nouvelle-Ecosse, sur la côte Atlantique du Canada, George Price avait 26 ans. Il est le dernier soldat du Commonwealth à avoir été tué lors de la Première Guerre Mondiale. À ce titre, il fait figure d’exemple, d’archétype, dans le sens où il représente à lui seul tout le courage et la détermination des soldats venus se battre, souvent jusqu’à la mort, pour notre liberté.

Si son histoire se termine comme celle de millions d’autres combattants, l’absurdité des circonstances de sa mort survenant 2 minutes avant la fin de la guerre, fait de ce héros un symbole unique se situant entre tristesse et soulagement, entre désillusion et espoir. George Price est à la fois le dernier d’une interminable liste de sacrifiés mais il est aussi celui après lequel une nouvelle histoire est permise, celle d’une reconstruction et d’un monde qui, conscient de ses erreurs, a toutes les cartes en main pour assurer un avenir meilleur aux populations.

Marque indélébile des erreurs de notre passé, il est avant tout symbole d’espoir et représentant des valeurs universelles que sont la solidarité internationale, le courage et la défense des droits fondamentaux, sur lesquelles nous nous devons de bâtir notre futur.

Depuis mai 2014, la Ville et de l’Office du Tourisme du Roeulx, les autorités militaires canadiennes basées au SHAPE et des historiens locaux travaillent ensemble pour donner à George Price un monument à la hauteur de son sacrifice et faisant écho à la charge symbolique et émotionnelle qu’il sous-tend.

Aménagé à l’endroit même où George Price perdit la vie en 1918, ce nouveau site sera le gage de notre reconnaissance envers les forces alliées du Commonwealth et en particulier envers les troupes canadiennes. Il saura nous rappeler notre devoir de mémoire et sera un signal fort et actuel en faveur de la coopération internationale, garante de la paix.


Actualité

 

Les commentaires sont clos.